Comment aborder le marché des matières premières dans le nouveau contexte de marché ?

Chacun a pu constater que les marchés ont été fortement perturbés depuis un an. Nous avons perdu tous nos anciens repères. Il nous faut à présent, mettre de nouvelles références en place. L’élément principal de ces changements vient de la concurrence de l’énergie et de l’alimentaire. C’est une nouvelle dimension que nous devons prendre en compte.

 

Les amplitudes de prix vont être de plus en plus fortes et il sera beaucoup plus difficile de prendre position. Le prix du pétrole et l’évolution des surfaces destinées à l’énergie dans le monde sont de nouveaux éléments qu’il nous faudra surveiller. Les échanges mondiaux sont appelés à se multiplier, dans la mesure où :

 

  • Les prix des matières premières connaissent des amplitudes plus importantes ;
  • De nouvelles matières premières deviennent disponibles dans nos ports (maïs brésilien, sorgho argentin, manioc thaïlandais…).

 

Comment imaginer la suite de la campagne en céréales ?

 

  • D’ici la fin de la campagne, la Russie va se retrouver beaucoup moins présente à l’export qu’auparavant ;
  • Les USA sont déjà bien engagés sur la deuxième partie de campagne à l’exportation ;
  • Le niveau de prix actuel de la France doit lui permettre de se placer à l’export.

 

La conséquence de tout cela serait une reprise des prix à la hausse sur le plan national. Le stock de début de campagne étant au plus bas et le besoin de céréales encore important, il est difficile d’imaginer une baisse majeure des prix. Les conditions climatiques sont bonnes, permettant d’espérer pour l’instant, une bonne récolte pour 2008, mais il reste quelques mois avant d’engranger la nouvelle céréale.

 

En terme de bilan, la production de blé 2007 est inférieure de 3 millions de tonnes à celle de 2006, alors que le maïs atteint allégrement les 15 millions de tonnes, soit 3 millions de plus que la production de 2006. La consommation de blé se transfère sur le maïs.

 

Les questions à se poser pour 2008 sont les suivantes :

 

D’ici la fin de la campagne :

 

  • Un retour à la compétitivité du blé européen et surtout français est-il possible ?
  • Quelle sera l’évolution de la parité euro / dollar ?
  • Quelles seront les conditions climatiques d’ici à la récolte 2008 ?

 

A plus long terme :

 

  • Quelle sera l’incidence de l’augmentation des surfaces suite à la révision des jachères ?
  • Les projets Ethanol vont-ils reprendre ?
  • Quelle va être la compétitivité des surfaces blé par rapport au colza ?

 

tl_files/images/conseils/conseil-acheteur-info10.jpg

Revenir